L’acné kystique, c’est quoi ?

Quand l’acné et les kystes marquent votre peau

L’acné est un problème de peau fréquent durant l’adolescence, et qui disparaît en général au bout de quelques années. Mais sous des formes plus sévères, l’acné peut persister à l’âge adulte.

Lorsqu’on est sujet à un déséquilibre hormonal, l’acné kystique peut survenir. Elle est complexe à traiter.

Des kystes douloureux se forment sous la peau. Des boutons disgracieux marquent le visage, le cou ou les fesses par exemple, et sont longs à disparaître. Une prise en charge médicale s’impose pour traiter ces lésions afin d’éviter des cicatrices inesthétiques difficilement réversibles.

Comme souvent sur JoliePeau.fr, nous vous encourageons à consulter votre médecin traitant et/ou un spécialiste pour faire le point sur votre situation, et identifier la méthode de traitement la plus efficace vous concernant.

L’acné kystique, c’est quoi ?

Qu’est-ce que l’acné kystique au juste ? Quels sont les causes et les facteurs de risque de cette forme d’acné ? Comment la soigner ou la prévenir ?

L’acné kystique, une forme sévère d’acné ?

Le mécanisme de l’apparition de l’acné classique est le même que pour toute forme d’acné : la glande sébacée, devenue sensible à certaines hormones, se met à produire des quantités excessives de sébum.

Rempli de sébum visqueux et de cellules mortes mal évacuées, le canal pilaire se bouche. La prolifération de bactéries à cet endroit entraîne alors une inflammation du follicule pileux. La glande sébacée éclate, provoquant des rougeurs à la surface de la peau et des douleurs au toucher.

L’acné kystique est une forme d’acné « sévère » et résistante, qui se caractérise par la formation de kystes souvent douloureux au toucher.

Comment reconnaître l’acné kystique ? quels sont les symptômes ?

gros plan sur kystes d'acné sévère
L’acné kystique présente des lésions sévères de la peau

L’acné kystique  s’installe le plus souvent sur le bas du visage : joues, mâchoires, menton. Elle peut aussi atteindre le cou, les épaules, le haut du dos ou le thorax.

Toutes les lésions caractéristiques de l’acné peuvent apparaître :

  • les lésions rétentionnelles : comédons ouverts (points noirs), comédons fermés (points blancs),
  • les lésions inflammatoires : papules, pustules, nodules

Ajoutons bien sûr, les kystes ou micro kystes : ce sont des comédons entourés d’une coque fibreuse empêchant le drainage de la glande sébacée, durs et douloureux, remplis de pus.

Quelles marques ou cicatrices peut laisser l’acné kystique ?

L’acné kystique peut générer des cicatrices plus ou moins profondes :

  • les cicatrices atrophiques : elles ressemblent à de petits cratères peu profonds et sont relativement faciles à soigner
  • les cicatrices hypertrophiques, plus profondes, qui donnent un aspect “grêlé” au visage
  • les cicatrices chéloïdes, boursouflées et rougeâtres, qui sont plus difficiles à soigner

Acné kystique : quels sont les facteurs de risque ?

Si les formes d’acné légères à modérées peuvent être aggravées par des facteurs extérieurs comme le stress ou une mauvaise alimentation, il semblerait que l’acné kystique réponde à d’autres influences. 

  • Le terrain génétique : Les antécédents familiaux d’acné sévère et le type de peau (teinte, photosensibilité) entrent dans les facteurs de risque de l’acné kystique 
  • Les hormones : L’acné kystique peut varier en fonction du cycle hormonal de la femme (menstruations), de la prise d’une pilule contraceptive ou de certains médicaments 
  • Un déséquilibre hormonal chez la femme adulte : syndrome des ovaires polykystiques, hyperandogynie, hypothyroïdie

Pour faire le bilan sur votre situation, un rendez-vous médical avec un endocrinologue, dermatologue ou gynécologue s’impose en général. 

Comment soigner l’acné kystique ?

L’acné kystique est une forme sévère d’acné, qui prend racine en profondeur dans la peau. Elle impose une prise en charge médicale et des traitements comme le zinc, les antibiotiques, ou encore le péroxyde de benzoyle, l’acide azélaïque.

Un bilan hormonal peut aussi être utile pour mettre en place un plan d’action endocrinologique ciblé.

Sans prétendre soigner l’acné kystique, les soins dermato-cosmétiques peuvent offrir un complément agréable et efficace pour en réduire les marques visibles sur le visage ou le corps.

portrait de femme avec masque visage qui sourit
Les soins dermato-cosmétiques soulagent la peau et le mental !

Au quotidien, voici déjà quelques gestes simples qui vont réduire l’impact visuel

  • arrêter le tabac (si vous fumez), car il favorise la séborrhée
  • pratiquer un nettoyage quotidien de la peau avec un savon doux
  • ne pas utiliser de savon gras
  • exfolier sa peau une fois par semaine
  • utiliser de l’argile pour absorber la séborrhée et réduire l’aspect brillant de la peau grasse
  • utiliser de l’huile d’argan, huile d’onagre et huile de nigelle, racine de bardane, argile, huile essentielle de tea tree
  • privilégier une hydratation à l’aide de cosmétiques non comédogènes 

Comment atténuer les cicatrices liées à une acné kystique ?

gros plan sur joue de femme présentant cicatrices d'acné
L’acné kystique peut laisser des cicatrices que les femmes ont à cœur de faire disparaitre

Le premier traitement contre les cicatrices d’acné, c’est le temps : d’abord rouges vives, les cicatrices finissent par s’estomper et se noyer dans le hâle d’une peau soignée. 

Dans le cas contraire, une fois l’acné éteinte, on peut avoir recours aux peelings profonds ou des lasers fractionnés, qui se font chez un dermatologue. Un bon entretien quotidien de votre peau aidera aussi à lui donner davantage d’éclat, de brillance et à réduire la taille des pores visibles.

Vous pouvez bien sûr toujours miser sur le maquillage pour masquer vos petites imperfections. Il existe de nombreux produits cosmétiques  « non comédogènes » créés spécifiquement pour les peaux acnéiques, qui évitent l’obstruction des pores de la peau.

Ces autres sujets peuvent vous intéresser

Faites le Quiz

Quiz Quel type de peau

Ces articles peuvent vous intéresser

Pourquoi perd-on ses cheveux ?

Pourquoi perd-on ses cheveux ?

Perdre ses cheveux, une vraie galère pour de nombreux hommes et femmes. Mais surtout pour ces messieurs ! Focus sur la chute des cheveux et les façons de l'arrêter.
Pourquoi perd-on ses cheveux ?

Pourquoi perd-on ses cheveux ?

Perdre ses cheveux, une vraie galère pour de nombreux hommes et femmes. Mais surtout pour ces messieurs ! Focus sur la chute des cheveux et les façons de l'arrêter.

Prochaines rencontres

Contactez-nous pour rencontrer des professionnels et des passionné(e)s de soins d'excellence pour la peau.

Nous suivre

Contactez-nous

L'envoi de ce formulaire est sécurisé par CAPTCHA et Google, en respectant sa politique de confidentialité et ses Conditions générales.